Substrat #2 / avril 2021 - Le Grand Café

Dans la cadre de sa résidence et lors d’un séjour en avril 2021, Florence Meyssonnier a imaginé les contours de son programme de recherche-action sur l’effectivité du vivant, intitulé “Unfinished Sympathy (US)”, qui s’appuie sur le marais de Brière comme foyer de transformation et d’imagination.
En prenant pour terrain d’expérimentation cette zone singulière, humide et indivise qu’est la Brière, “US s’annonce comme une invitation à porter une attention à la qualité vitale du milieu”, à poser plus largement la question de l’impact d’une ambiance et d’un milieu sur le processus de création.
Elle constitue actuellement un groupe de travail avec des artistes, chercheur.e.s et étudiant.e.s issu.e.s de différentes disciplines (biologie, philosophie, littérature, architecture, art, etc.). Elle espère contribuer à l’émergence d’un paysage d’expériences, d’une scène – comme un mouvement continu non disciplinaire.