Marcos Avila Forero - Le Grand Café
L’exposition Les choses qui vibrent fait suite à une résidence de l’artiste au Grand Café qui a débuté en avril 2015, et qui s’est déroulée jusqu’en novembre 2017. Lors de cette résidence, Marcos Avila Forero s’est inspiré du contexte de Saint-Nazaire, qui officialisait à ce moment son statut de ville d’accueil pour les migrants, en proposant notamment un accompagnement dans les procédures de régularisation des réfugiés syriens. Une pertinence locale faisant écho à l’engagement mené par l’artiste colombien auprès des communautés pour porter leurs luttes souvent méconnues. À travers un processus d’investigation sur le territoire de Saint-Nazaire, Marcos Avila Forero a sollicité des organismes d’accueil et le milieu associatif de la Ville ainsi que plusieurs migrants, lors de rencontres, de tables rondes et d’ateliers. Une démarche qui a été accompagnée par une exposition collective L’Asymétrie des cartes au premier trimestre 2016. Sa résidence a plus spécifiquement été à l’origine de la production d’une nouvelle œuvre, Une autre « Perses » d’Eschyle, déployée dans la grande salle du rez-de-chaussée au Grand Café pour son exposition personnelle. Un travail qui a nécessité l’implication de différent corps d’artisans tel que des charpentiers de marine et un expert en acoustique pour construire en collaboration le porte-voix. À l’occasion de l’exposition une performance de l’activiste et metteur en scène syrien Nawar Bulbul a permis d’activer cette œuvre au moyen de textes, de témoignages et de documents sélectionnés avec l’association d’un comité consultatif. Ce dernier réunissait des chercheurs, des politologues, des historiens, ou encore des linguistes autour de la thématique du conflit syrien et également spatialisés sur les murs de l’espace d’exposition. L’ensemble de ces échanges qui ont ponctué la résidence a constitué le centre névralgique de ce projet au long court qui se poursuit encore aujourd’hui, et dont la conclusion sera la mise à l’eau du porte-voix. Comité consultatif – Une autre « Perses » d'Eschyle François Burgat (politologue), Bertrand Badie (spécialiste en relations internatinales), Nawar Bulbul (comédien et metteur en scène) et Vanessa Gueno (historienne), Nisrine Al Zahre, (linguiste) Remerciements Jean-Pierre Filiu (historien), Alain Gresh (journaliste au Monde Diplomatique), Manon-Nour Tannous (spécialiste en relations internationales), Catherine Withol De Wenden (politologue), Atelier Blam (ingénierie design, art, architecture), Andreas Campagno (architecte), Ewen d’Aviau (acousticien)