Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café
Solar, Aqua, Tempus - Le Grand Café

Exposition

Artiste très actif de la scène internationale des années 70, côtoyant et traversant les grands mouvements radicaux tels que l’Art corporel, le Land Art ou l’Art conceptuel, sans jamais réduire son travail à une seule de ces problématiques, Klaus Rinke, à coté d’une pratique régulière du dessin et de la peinture, a développé une œuvre de sculpteur au sens large du terme par des moyens esthétiques aux frontières de l’art et de la science dans le but de susciter une prise de conscience des données essentielles de l’expérience : temps, espace, gravitation. À l’aide de dispositifs élémentaires, où l’eau et le métal occupent une place prépondérante, il cherche à comprendre l’univers dans sa dimension physique et matérielle et pose ainsi les jalons d’une réflexion métaphysique.

L’exposition de Saint-Nazaire présente un parcours inédit dans l’œuvre de l’artiste articulé autour de trois thèmes récurrents de la pensée « rinkienne » : le soleil, l’eau, le temps. Klaus Rinke a conçu l’exposition du Grand Café comme un laboratoire de la pensée en action. Les espaces qu’il propose sont à mi-chemin entre l’atelier et l’espace mental où s’élabore le travail. Des éléments divers, œuvres, projets ou traces, d’époques différentes (de 1970 à aujourd’hui) se côtoient. À l’instar de l’eau, symbole de régénérescence, l’artiste puise et re-puise sans cesse dans son travail, déplace et réactive les postulats fondamentaux de son oeuvre pour finalement jeter un doute sur la vérité de l’œuvre.

L’exposition de Klaus Rinke n’est pas une rétrospective. Elle montre un artiste vivant qui s’interroge sur la relation de ses œuvres au temps (celles-ci étant simultanément en prise avec l’histoire et l’actualité). On y découvre entre autres un travail photographique inédit de mise en abîme de son œuvre, reposant du même coup la question de la place du documentaire dans l’art. Mais n’était-ce pas déjà le cas, il y a de cela 30 ans, lorsque Klaus Rinke, aux côtés des Becher et de Jan Dibbets introduisait une nouvelle pratique photographique dans l’art ?

Œuvres

Rez de Chaussée / Grande salle

Klaus Rinke
Le Flux du temps - Relativité : Contenant = Longueur = Durée
1980
Matériaux divers
Dimensions variables
Collection du Fonds National d'Art Contemporain
Klaus Rinke
Triptyque La table de l'eau
1981
Matériaux divers
Dimensions variables
Collection Fonds National d'Art Contemporain
Klaus Rinke
La Balance
1980
25 seaux remplis d'eau, planche, tréteaux
Dimensions variables
Klaus Rinke
Les Sept mers
1982-1987
Sept bidons cylindriques remplis d'eau de mer reliés à sept photographies
Dimensions variables
Collection Fonds National d'Art Contemporain
Rez de Chaussée / Petite Salle

Klaus Rinke
Dépression atlantique
2001
Bottes en caoutchouc remplies d'eau
Dimensions variables
Étage

Klaus Rinke
Salle sur le temps
2001
Matériaux divers
Dimensions variables
Klaus Rinke
Salle sur le soleil
2001
Matériaux divers
Dimensions variables

Biographie

Né en 1939 à Wattenscheid, Allemagne.
Vit et travaille à Haan et Los Angeles.