Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café
Regarder la mer, repenser le monde - Le Grand Café

Exposition

L’exposition se propose d’examiner la teneur du regard que quelques artistes contemporains portent sur la mer et les activités qui s’y rattachent. Fort peu représentée par l’art du XXe siècle, la mer réapparaît aujourd’hui dans l’œil des artistes comme un espace où se cristallisent des enjeux esthétiques, économiques et politiques.

L’artiste anglaise Tacita Dean réalise des films où la mer apparaît comme le véhicule naturel et atemporel des mythes (Disappearence at sea, Cinémascope (1996) et Disappearence at sea, voyage de guérison (1997)).

Bethan Huws organise un concert de chanteuses traditionnelles bulgares sur une plage du Pays de Galles, confrontant ainsi l’immuabilité et l'(im)permanence de la nature et celle de la culture (Singing for the sea, 1993).

L’américain Allan Sekula, développe une réflexion sur la mondialisation de l’économie capitaliste à partir des échanges dont la mer est le théâtre (Fish Story, 1995-1996, Titanic’s wake (1998-2000), Tsukiji (2001), US Naval Base, Yokosuka (diptyque) (2001), Misaki Fisheries High Schoole, Yokusa (diptyque) (2001)).

Marcel Dinahet révèle l’activité des sites de la façade atlantique éloignés des centres de décision politique et économique (Les Finistères (1997-1999)).

Ce n’est pas un hasard si les artistes réunis dans l’exposition utilisent l’image en mouvement (film 16 mm ou vidéo). Car elle redéfinit les conditions de notre rapport au temps et ouvre une réflexion sur la vision, le point de vue, par l’utilisation des codes de la représentation cinématographique. Chacun des artistes se tenant sur le fil ténu qui sépare la construction d’un récit fictionnel de celui du genre documentaire.

Œuvres

Tactita Dean
Disappearance at sea (cinemascope)
1996
Film couleur 16 mm anamorphique, son optique
14 min
Collection Frac Bretagne
Tacita Dean
Disappearance at sea (Voyage de guérison)
1997
Film couleur 16mm anamorphique son optique
4 min
Collection Frac Bretagne
Bethan Huws
Singing for the sea
1993
Film 16mm
12 min
Collection de l'artiste
Allan Sekula
Tsukiji
2001
DVD
40 min 30 s
Collection de l'artiste
Allan Sekula
US Naval Base, Yokosuka (diptyque)
2001
Photographie cibachrome
127 x 182 cm
Collection de l'artiste
Allan Sekula
Misaki Fisheries High school, Yosuka, (diptyque)
2001
Photographie cibachrome
127 x 183 cm
Collection de l'artiste
Marcel Dinahet
Les Finistères
1997-199
Vidéo
40 min
Collection Fnac
Marcel Dinahet
Estuaires
2002
Vidéo, muet
10 min 35 s
Collection FRAC des Pays de la Loire

Biographies

Tacita Dean
Née en 1965 à Canterbury, Angleterre.
Vit et travaille à Berlin, Allemagne.
Elle est représentée par Frith Street Gallery (Royaume-Uni) et Marian Goodman Gallery (États-unis).

site internet

Bethan Huws
Née en 1961 à Bangor, Pays de Galles.
Vit et travaille à Paris, France.
Elle est représentée par la Galerie Tschudi Zuoz (Suisse).

site de la galerie

Allan Sekula
Né en 1951 à Érie, Pensylvanie et décédé en 2013 à Los Angeles (États-unis).

site internet

Marcel Dinahet
Né en 1943 à Plouigneau, Finistère.
Vit et travaille à Rennes (France).

site internet