David Renaud

Exposition    Productions    Œuvres    Biographie

Exposition

  • Exposition du 25 janvier au 1er mars 1998 au Grand Café et à la Galerie des Franciscains

C'est dans le processus de mimétisme qu'il faut chercher le point commun aux différents travaux de David Renaud : cartes géographiques retouchées, « peaux » d'êtres étranges abandonnées, peintures abstraites au motif de camouflage... Les relations entre eux sont étroites : la carte trouve son origine dans une utilisation militaire et l'on sait qu'un des « arts de la guerre » recourt au camouflage... Quelles que soient les formes d'appropriation du monde (militaire, artistique ou virtuelle avec les récits d'anticipation), il s'agit toujours de la conquête d'un territoire.À celui qui s'y attarde, chacune de ces formes réserve les mêmes pièges visuels et travaillent par la surface, la frontière entre un objet ou un corps et son environnement immédiat.

Dans l'oeuvre de David Renaud, la notion de paysage aurait donc cessé d'être l'exclusivité de la carte, puis de la peinture abstraite pour se lover dans des formes moins repérables et pourtant plus quotidiennes dont témoignent certains éléments (les cabines, les tables) ou certains matériaux comme la moquette. C'est dans ce déplacement des formes que la question du paysage trouve aujourd'hui une actualité.

Pour autant, s'il a quitté l'univers de la représentation, scientifique ou artistique, pour déborder sur le monde réel, le paysage ramène toujours à la question du point de vue, c'est-à-dire à la position de l'individu dans le monde. Tout comme les « peaux » d'êtres mutants ou les « Anthropomobiles », ces formes évolutives qui ne semblent pas avoir d'origine ni de destination précise, le paysage est une forme mobile, soumise au gène de la mutation. Dans le travail de David Renaud, cette mutation sert de métaphore de la création artistique mue par la notion de projet. C'est en pointant du doigt ce principe de déplacement qu'il interroge les finalités de l'art.


Productions

À la Galerie des Franciscains

Forêt de Lyons, 1997
acrylique sur carte géographique, plexiglas, bois
86 x 11,5 cm
production Le Grand Café

Sans Titre, 1998
bois, Acrylique sur Isorel
production Le Grand Café

Au Grand Café

Sans Titre, 1998
5 peintures avec cartes géographiques
production Le Grand Café

Sans Titre, 1998
4 peintures, acrylique sur bois, moteur
production Le Grand Café


Œuvres

À la Galerie des Franciscains

Île de la Réunion, 1997
acrylique sur cartes géographiques, bois, verre, moteur
330 x 30 cm
collection de l'artiste

Petite Terre - Île Mayotte, 1997
bois, penture arcylique, moteur
140 x 114 cm
collection de l'artiste


Biographie

  • Né le 26 février 1965 à Grenoble, France.
  • Vit et travaille à Paris, France.

2002

  • Centre culturel Jean-Pierre-Fabrègue et Frac Limousin, Les Coopérateurs, St Yriex-la-Perche
  • Le Credac, centre d’art d’Ivry-sur-Seine

1999

  • Frac Languedoc-Roussillon, Montpellier

1998

  • Le Grand Café et la Galerie des Franciscains, Saint-Nazaire

1997

  • Le Spot, espace d’art contemporain, Le Havre
  • Centre d’art contemporain, Espace Jules Verne, Brétigny-sur-Orge
  • Espace Champagne, Ecole supérieure d’art et de design de Reims

1996

  • Orangerie du parc du Thabor, arts & projets, Rennes

En savoir plus ...

Plus d'informations sur l'artiste :
galerie Anne Barrault

Galeries :

Vues d'exposition